Présentation
Webmaster - Infos
Avant d'aller plus loin, qu'est-ce-qu'un enfant précoce ?
D'après le Petit Larousse, c'est un enfant dont le développement physique ou intellectuel correspond à un âge supérieur à la moyenne.
Actuellement, on reconnait de plus en plus la précocité chez l'enfant, mais c'est encore un sujet "tabou" pour beaucoup de gens. C'est un sujet que je connais bien, étant entourée moi-même d'enfants précoces.

En effet, ces enfants ne sont pas encore très bien perçus par leur entourage... et ce serait mieux s'ils restaient dans la norme. Mais ce n'est pas ainsi !
Leur intelligence est très développée, leur esprit est vif et leur âge mental ne correspond pas à leur âge physique. Ce décalage est important (1, 2, 3 ans, parfois plus) et joue pour beaucoup dans leur être émotionnel, ce qui amène des pathologies telles que enfermement sur soi, violence extravertie ou introvertie, problème affectif, et cela, bien sûr, se développe très jeune... à moins de reconnaître très tôt cet aspect chez l'enfant. De plus, il naît dans n'importe quel milieu social...

La calligraphie est un outil pédagogique inestimable dans le développement de l'enfant précoce. En effet, arrivé à l'âge où l'enfant doit apprendre à lire et écrire, l'enfant précoce a déjà quelques temps d'avance : il sait lire, compter et comprend très rapidement les notions enseignées. Il est généralement doué dans beaucoup de matières sauf une, l'écriture, où ses difficultés deviennent énormes au fur et à mesure qu'il franchit les classes. C'est pourquoi je pense que l'apprentissage de la calligraphie peut s'avérer un outil magnifique pour les classes du primaire.

Il est plus gratifiant pour ces enfants qui savent déjà tant de choses, d'apprendre à écrire par le biais de la calligraphie. Du coup, ils sont obligés de passer du temps sur des choses qui tiennent du matériel et qui sont primordiales pour leurs études futures. Effectivement, l'écriture est un passage obligé, même en cette ère d'ordinateurs ! Et l'homme, quelqu'il soit, continuera à écrire de quelque façon que ce soit car il a besoin de s'exprimer physiquement.

Par le biais de la calligraphie, on peut amener l'enfant à se concentrer sur le tracé de belles lettres, ce qui implique une coordination de l'esprit et de la main, liée à la patience et à la maîtrise de soi. Ainsi, grâce au beau, à l'agréable et à l'éducatif, on peut harmoniser les deux côtés de leur personnalité, faire se rejoindre l'esprit et le corps.

Ainsi, ils peuvent prendre du plaisir et du temps pour écrire et orner un texte dans une écriture ancienne. Ils auront la fierté de leur réalisation et ils auront appris à maîtriser toutes les difficultés physiques inhérentes au contrôle de leur corps et vaincu de nombreuses difficultés mentales pour y parvenir. En effet, les enfants précoces se découragent très vite. Il faudrait qu'ils aient fini avant d'avoir commencé. Le fait que tous soient en difficulté permet de leur redonner confiance en eux, tout en leur inculquant une meilleure coordination de leurs gestes.

Il est donc nécessaire de trouver des moyens pour harmoniser le fonctionnement intellectuel excessif des enfants précoces avec l'organisation dans l'espace et la maîtrise graphique qui, tout en restant satisfaisantes ne suivent pas la même vitesse de développement. Ce secteur mérite d'être développé afin que sa production écrite corresponde à ses capacités perceptives. Il a besoin de stimuli cognitifs complexes et soutenus. Et il faut utiliser le fait qu'il aime la difficulté et l'utilise comme moyen de progrès.

Grâce à la beauté de cet art, l'enfant est amené à faire un gros effort sur lui-même, sans qu'il s'en rende vraiment compte. Il est intéressé, voire passionné par ce qu'il fait, et le résultat le valorise aux yeux de tous. Il est heureux d'avoir réussi et se sent plus sûr de lui. C'est difficile mais gratifiant.

Par ce biais, l'enfant précoce satisfait son goût de la difficulté et comble son besoin d'apprentissage. Il vit mieux sa précocité sans pour cela passer une classe, et il peut rester avec les enfants "normaux" de son âge. En effet, si ses facultés sont mobilisées par de nombreux centres d'intérêts, son évolution intellectuelle suit le même rythme au niveau scolaire que tous les autres. Cela permet de respecter l'équilibre affectif de l'enfant en ne le propulsant pas dans un monde de plus grands dans lequel il aura du mal à trouver sa place.

La calligraphie donne une image différente de l'écriture scolaire. Elle rattache aussi le nécessaire à l'art et à l'histoire, car il ne faut pas oublier qu'elle représente les écritures utilisées au quotidien par nos ancêtres à travers les siècles. Et je trouve dommage que la calligraphie ne soit pas enseignée au même titre qu'une autre matière dans le milieu scolaire... pour toutes les bonnes raisons que j'ai évoqué ci-dessus.

Comme je l'ai dit déjà, dans "Quelques mots sur moi", j'ai pu mettre en pratique ce que j'avance ici, pendant toute une année scolaire avec des enfants de 6 à 11 ans du primaire. J'ai enseigné en même temps à des enfants précoces et normaux. Le résultat a été gratifiant pour tous, moi y compris, car tout le monde s'est retrouvé sur un même pied d'égalité. Mais je voudrais quand même ajouter qu'il faut faire un suivi d'une fois par semaine pour que l'enseignement soit efficace.

Je vous remercie de m'avoir suivi dans mes explications et si vous désirez vous exprimer à votre tour sur ce sujet, vous pouvez le faire en signant mon livre d'or ou en envoyant un e-mail.


Date de création : 26/07/2006 @ 14:42
Dernière modification : 26/07/2006 @ 14:50
Catégorie : - Bienvenue
Page lue 12084 fois

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne